Le taux du Livret A plongerait à 1%

Article publié le 13 juillet 2013 - Flux RSS

Si le gouvernement s’en tient à la mécanique de détermination du taux d’intérêt du Livret A, le rendement du compte épargne plongera à 1% le 1er août prochain. Si le gouvernement écarte la règle de calcul issue de l’arrêté du 29 janvier 2008, le rendement du compte épargne plongera aussi, mais moins loin, probablement à 1,25%, toujours sous la barre des 1,50%. Mais c’est bien connu, avec des « si » on mettrait Paris en bouteille…

Dans son interview parue dans le Journal du dimanche du 7 juillet, Jean-Pierre Jouyet, directeur général de la Caisse des dépôts, préparait l’opinion à la baisse du taux d’intérêt du Livret A, compte épargne fétiche des Français.

De 1,75% net, sa prochaine rémunération qui entrera en vigueur le 1er août sera inférieure à 1,50%. Indexé sur l’indice des prix à la consommation (quand celui-ci est plus fort que le taux des prêts interbancaires), le taux du Livret A devrait même être ramené à 1% puisque le dernier chiffre officiel de l’inflation, hors tabac, est de +0,8% sur un an, un ralentissement que les autorités ne sauraient ignorer. Toutefois, la décision finale appartient à la Banque de France et au ministre de l’économie.

Sur le plan politique, Monsieur Jouyet reconnaît combien ce plongeon du taux du Livret A, pourtant fer de lance du programme Hollande, risque de faire boire la tasse au gouvernement, surtout que cette information succède de peu à l’annonce d’un probable nouveau renforcement de la pression fiscale et de l’augmentation des tarifs de l’énergie…

Dans ce contexte, il est fort possible que l’actuel ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, tout en acceptant une révision à la baisse du taux de rémunération, freine le plongeon à 1,25%.

Pour sa part, le gouverneur de la Banque de France préconise une baisse de la rémunération du Livret A au regard du ralentissement de l’inflation.

Comme le rappelle Jean-Pierre Jouyet, une épargne moins coûteuse pour la Caisse des dépôts sera profitable au financement des offices HLM. Autrement dit, les épargnants qui auront la grâce de laisser leurs économies sur le Livret A, même faiblement rémunéré, ne seront pas loin de gagner des coupons pour le paradis.