Pierre Moscovici déterminé à maintenir le taux du Livret A

Article publié le 10 janvier 2013 - Flux RSS

Profitant, aujourd’hui, de l’engouement des usagers et de la volonté du gouvernement, qui entend bien réaliser la promesse de campagne de François Hollande de doubler le plafond du Livret A, la solution d’épargne favorite des Français devrait, en ce début d’année 2013, connaître un certain nombre de changements, à commencer par une nouvelle augmentation de 25 % de la limite qui lui est imposée, intervenue dès le 1er janvier, avant de voir son taux de rémunération révisé.

Une rémunération à 1,25 % d’après la formule de calcul automatique du taux du Livret A

Se basant sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation, la formule de calcul automatique du taux du Livret A, appliquée depuis 2008, devrait ainsi conduire le placement favori des Français à connaître une nouvelle fois la plus basse rémunération de son histoire, les spécialistes s’accordant en effet sur une prévision de 1,25 %, au grand désespoir des épargnants en cette période de crise, raison pour laquelle le Ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici, est d’ores et déjà monté au créneau, affirmant la volonté du gouvernement de s’affranchir de ce dispositif au regard des circonstances exceptionnelles.

Le gouverneur de la Banque de France favorable à une baisse modérée du taux du Livret A

Ayant affirmé, au mois de décembre dernier, sa volonté de voir appliquer strictement la formule de calcul automatique du taux rémunération du Livret A, Christian Noyer semble aujourd’hui avoir quelque peu assoupli sa position, celui-ci envisageant, en effet, la possibilité de baisser de façon toutefois moins importante le rendement du placement, confirmant ainsi la position prise par Pierre Moscovici, qui n’a pas manqué de réaffirmer sa volonté de ne pas appliquer strictement les règles concernant cette formule d’épargne, réaffirmant pour cela que le gouvernement conserve le dernier mot à ce sujet.