Un mois d’octobre record pour le Livret A et le LDD sur fond de crise économique

Article publié le 22 novembre 2012 - Flux RSS

Profitant, aujourd’hui, d’une conjoncture économique particulièrement favorable et des dernières réformes mises en place par le gouvernement, le Livret A et le Livret de Développement Durable viennent tout juste de voir leurs résultats rendus public ; s’avérant particulièrement positifs, ceux-ci contrastent ainsi avec les performances affichées par les contrats d’assurance vie distribués par les établissements bancaires, qui se trouvent de plus en plus confrontés à une situation économique rendue encore un peu plus délicate par l’application à venir des accords de Bâle III.

Un mois d’octobre particulièrement bon pour le LDD

Ayant vu, conformément aux promesses formulées durant la campagne présidentielle par François Hollande, leur plafond rehaussé à respectivement 12 000 € et 19 125 €, le LDD et le Livret A ont ainsi enregistré des résultats, pour le mois d’octobre, particulièrement encourageants, le premier ayant réussi à rassembler quelques 13,94 milliards d’euros, marquant une progression de presque 20 % de son encours en seulement un mois, alors que le second a, quant à lui, réussi à collecter, sur cette même période, 7,35 milliards d’euros, réalisant ainsi sa deuxième meilleure performance mensuelle depuis sa création, alors que cette période de l’année s’avère généralement peu favorable à l’épargne, permettant alors, à ces deux formules, de présenter, aujourd’hui, un encours s’élevant à 325,5 milliards d’euros, 6,6 millions de LDD et 5,2 millions de Livrets A ayant déjà atteint leur nouveau plafond.

De nouveaux relèvements du plafond du Livret A à envisager

Prévue, dans un premier temps, pour avoir lieu sous la forme d’une seule et unique réforme, le relèvement du plafond du Livret A devrait ainsi être effectué en quatre temps, la première phase ayant déjà permis, depuis le mois d’octobre, aux épargnants, de profiter d’un plafond à 19 125 € sur leur placement favori, une deuxième augmentation de 25 % devant intervenir avant la fin de l’année, conformément à ce qu’avait annoncé le gouvernement, le rapport Duquesne, demandé par le Ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici, s’étant révélé favorable à une telle mesure, préconisant la réalisation d’un bilan à la fin de l’année 2014 concernant les effets de cette réforme, alors que la Caisse des Dépôts et Consignations devrait, pour sa part, voir le volume de prêts accordés s’établir à 25 – 26 milliards d’euros pour l’année 2012, lui permettant ainsi d’assurer sa tâche face à l’augmentation des besoins de financement.

La situation des établissements bancaires encore un peu plus compliquée en cette fin d’année

Ayant déjà mis en garde, par l’intermédiaire de la Fédération Bancaire Française, le gouvernement contre les effets négatifs que pourraient avoir une augmentation du plafond du Livret A, les établissements bancaires sont, aujourd’hui, confrontés à cette nouvelle difficulté, le regain d’intérêt du grand public pour cette solution d’épargne semblant, en effet, porter un coût particulièrement rude à l’assurance vie, qui se trouve déjà fortement mise à l’épreuve par le contexte économique actuel, l’ensemble des acteurs du secteur bancaire devant en plus préparer, pour le début de l’année 2013, l’application des dispositions prises par les accords de Bâle III, rendant ainsi la situation de ces derniers encore plus préoccupantes, ceux-ci ne bénéficiant, en effet, que très peu de l’accroissement de l’encours des formules d’épargne défiscalisées, l’évolution actuelle ayant ainsi un impact négatif sur leur capacité de financement de l’économie réelle.